+236 70142627 info@semicacentrafrique.com
Léopold Mboli FATRAN, Ministre des Mines et de la Géologie de la République Centrafricaine
Léopold Mboli FATRAN, Ministre des Mines et de la Géologie de la République Centrafricaine

Cher Participant,

Située au cœur de l’Afrique, la République Centrafricaine occupe une superficie de 623.000 km², long de 1400 km et large de 600km. Elle est limitée au nord par le Tchad, au sud par la République Démocratique du Congo, à l’est par le Soudan et à l’ouest par le Cameroun.

Le sous-sol centrafricain reste encore une niche pratiquement vierge pour la prospection minière. Malgré le faible niveau des recherches de ces dernières années, le plan minier national, avec le concours de la Banque Mondiale, achevé en mars 1995, a identifié et localisé de manière précise pas moins de 470 indices minéraux.

Depuis les années 1930, les recherches sommaires engagées ne couvrent qu’une partie du pays. Portées sur le diamant et l’or en raison de leur haute valeur, ces recherches vont s’étendre à d’autres indices minéraux pour aboutir entre 1950 et 1960 à un lever géologique au 1/50.000.000ème. La présence de greenstones belts donne la possibilité de découvrir de gros gisements primaires d’or.

Quelques gisements ont été mis à jour:

  • Uranium de Bakouma,
  • Lignite de Nzako,
  • Fer de Bogoin,
  • Cuivre de Ngadé,
  • Calcaire de Bobassa.

A cela s’ajoute, à des degrés divers de connaissance, les indices d’étain, de nickel, de chrome, de phosphate, de lignite et les terres rares. 

La position du pays, à cheval sur une zone mobile et sur la bordure du craton congolais, fait espérer la mise à jour de kimberlites diamantifères.

Enfin, les fosses sédimentaires de Doba au Nord, voisines des bassins de Doséo et de Salamat, ouvrent des perspectives pour l’exploration pétrolière.

Toutefois, malgré la présence des organismes de recherches, la couverture complète du pays n’est pas encore complète. Une grande partie de l’Est reste à prospecter, ce qui promet de véritables révélations, compte tenu de la richesse minérale des Etats voisins.

Aujourd’hui, le Gouvernement de la République Centrafricaine a opté pour une politique d’ouverture aux investisseurs nécessaires à la mise en valeur de ce potentiel. 

C’est pourquoi, sous le Haut Patronage du Chef de l’Etat, Son Excellence Faustin Archange TOUADERA et en partenariat avec le Cabinet SEMICA, notre pays organise la 1ère édition du SEMICA CENTRAFRIQUE, Salon International des Mines, des Carrières et du Pétrole autour du thème Invest in Africa Mining, Quarries & Petroleum Opportunities du 27 au 29 Février 2020 au Ledger Plaza Hôtel de Bangui.

Cet évènement vise à encourager la création et le développement d’un secteur minier et pétrolier actif et prospère, capable de contribuer d’une manière significative à l’économie de notre pays et de l’Afrique.

Je serai heureux de vous recevoir personnellement !

Il est temps d’investir dans les mines et le pétrole en République Centrafricaine !

Fermer le menu